Categories: France

Affaire Grégory. Les avocats de Murielle Bolle réclament la nullité de sa mise en examen

Affaire Grégory. Les avocats de Murielle Bolle réclament la nullité de sa mise en examen


Label : Ça Zap – Zapping TV Date d’ajout : 30/11/2017 Description : Affaire Grégory. Les avocats de Murielle Bolle réclament la nullité de sa mise en examen. La Cour d’appel de Dijon devra statuer vendredi sur la demande de nullité de la mise en examen de Murielle Bolle, soupçonné d’enlèvement dans l’affaire Grégory. Pour la défense, aucune preuve tangible ne justifiait une mise en examen en juin. Les avocats de Murielle Bolle, personnage clé de l’affaire Grégory, vont déposer vendredi une requête visant à faire annuler sa mise en examen pour « enlèvement suivi de mort », a indiqué ce jeudi l’un d’eux, Me Christophe Ballorin. Cette requête sera déposée devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Dijon, dont la présidente Claire Barbier instruit l’affaire. « Nous avons toute confiance dans la collégialité de la chambre de l’instruction car ce sont trois magistrats indépendants de qualité », a souligné le conseil. La validité de la garde à vue de Murielle Bolle en question La requête sera précédée d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) sur « la validité de la garde à vue » de Murielle Bolle en 1984, durant laquelle l’adolescente n’avait pas été assistée par un avocat, la loi ne l’imposant pas à l’époque. La demande de nullité vise notamment « l’absence d’indices graves et concordants qui font qu’il n’y avait pas lieu de la mettre en examen » à la fin juin, estime Me Ballorin. La QPC porte quant à elle sur les « droits de la défense », « les libertés fondamentales et l’évolution du droit ». « Outre la présence d’un avocat, tout gardé à vue, a le droit de se taire et, pour un mineur, le droit d’être assisté par une personne de la famille », a détaillé l’avocat, pour qui « les procès-verbaux durant cette garde à vue sont nuls ». Selon lui, la cour devrait « surseoir à statuer » sur la demande d’annulation de la mise en examen, « dans l’attente d’une décision sur la QPC ». « Ce sont des débats de fond que Me Jean-Paul Teissonnière et moi-même posons, on ira jusqu’en cassation », a-t-il d’ores et déjà prévenu. Murielle Bolle a donné des témoignages contradictoires Murielle Bolle, 48 ans, a été mise en examen fin juin. En 1984, elle avait accusé son beau-frère Bernard Laroche, cousin du père de Grégory, du rapt du garçon de quatre ans retrouvé mort dans la Vologne, avant de se rétracter.Jean-Marie Villemin avait tué ce dernier d’un coup de fusil en 1985. Pour l’accusation, Mme Bolle aurait changé son témoignage après avoir subi des violences familiales, ce que contestent ses avocats. Elle est soupçonnée aujourd’hui d’avoir participé à l’enlèvement de Grégory, le 16 octobre 1984, avec Bernard Laroche. D’abord écrouée, elle a été placée sous strict contrôle judiciaire début août, avec obligation de résider dans un département éloigné de son domicile vosgien. La grand-tante de Grégory remise en liberté Sa mise en examen était intervenue deux semaines après celles de la grand-tante du petit Grégory, Jacqueline Jacob, et de son époux Marcel, poursuivis eux pour enlèvement et séquestration suivis de mort, un coup de théâtre qui avait relancé cette affaire vieille de 33 ans. Jacqueline Jacob, 73 ans, a été autorisée par la chambre de l’instruction de Dijon à rentrer chez elle le 20 novembre, trois jours après son interrogatoire par la juge d’instruction. Marcel Jacob, toujours privé de contact avec sa femme dans le cadre de son contrôle judiciaire, doit être entendu à son tour lundi avant de demander, le 20 décembre devant la cour d’appel, à rentrer chez lui dans les Vosges. Les deux septuagénaires sont soupçonnés d’avoir été les « corbeaux » de l’affaire et d’être impliqués dans le rapt et la mort de Grégory, dans le cadre d’un « acte collectif » qu’ils contestent.

Partager
Publié par
Tarbes7.fr @tarbes7

Articles Récents

Une chaleur infernale pour le début d’Equestria

Le festival Equestria a ouvert ses portes mardi aux Haras de Tarbes. Une journée d'ouverture marquée par la canicule «une…

24 juillet 2019 9 h 57 min

Canicule et pollution à Tarbes et Lourdes

Nouvelle journée de fortes chaleurs à Tarbes et Lourdes. Le département reste placé en alerte météo vigilance orange canicule ce…

24 juillet 2019 9 h 34 min

CETA Sempastous vote pour Dubié contre

Les parlementaires étaient invités à se prononcer mardi sur l'accord de libre échange entre l'Union européenne et le Canada, traité…

24 juillet 2019 9 h 23 min

Le Tarbais Pierre Domengès dans «Catalans» nouvelles d’Arcane17

La maison d'édition tarbaise fondée par Marie Pierre Vieu prépare la sortie de son nouvel ouvrage intitulé «Catalans» et consacré…

24 juillet 2019 6 h 09 min

Tarbes 5 idées pour échapper à la canicule

Le thermomètre va grimper à 34 degrés dès lundi puis, à Tarbes, 38 degrés mardi. Comment échapper à la canicule…

22 juillet 2019 10 h 08 min

Un mort et deux blessés graves dans un nouvel accident de la route

Le lundi 22 juillet 2019 à 6h45, les gendarmes se sont déplacés sur la route départementale 21 commune de Corbarieu…

22 juillet 2019 9 h 40 min

Ce site utilise des Cookies