« Les Hautes Pyrénées en mouvement pour Carole Delga »

Toulouse3000.fr idées cadeaux et Bonnes Affaires au prix du Web CLIQUER Ici

En meeting, jeudi soir à Tarbes devant plusieurs centaines de personnes, la candidates PS PRG pour les élections régionales Carole Delga a annoncé une action motivée par « l’excellence et la proximité ». La tête de liste pour le département, Pascale Peraldi a fait état « de Hautes Pyrénées en mouvement pour Carole Delga ».

Carole Delga entourée de ses colistiers pour le département des Hautes Pyrénées : Viviane Artigals, Bernard Plano, Françoise Teillagory, Cédric Haurou Bejottes et le président de la FNSEA 65 Jean Louis Cazaubon. Photo T7
Carole Delga entourée de ses colistiers pour le département des Hautes Pyrénées : Viviane Artigals, Bernard Plano, Françoise Teillagory, Cédric Haurou Bejottes et le président de la FNSEA 65 Jean Louis Cazaubon. Photo T7

Un Parlement de la montagne

Une semaine avant le candidat de la droite, Dominique Reynié, Carole Delga a tenu jeudi soir un premier grand meeting à Tarbes. Plusieurs centaines de militants et sympathisants avaient répondu présents pour écouter la candidate qui veut « prolonger, dans la nouvelle région, l’action » d’un Martin Malvy absent jeudi soir mais excusé par Viviane Artigalas.

Premier à prendre la parole, Jean Glavany a souligné, que fait rare en France, dans le département des Hautes Pyrénées, « deux jeunes femmes représentent la gauche ». C’est « une chance » a indiqué le député et « c‘est une raison supplémentaire pour voter aux régionales du mois de décembre » a t il encore martelé.

Les candidats ont ensuite pris le micro pour défendre le bilan de Martin Malvy et plaider pour le prolongement, autour de la candidate PS PRG MRC, « d’une politique publique fondée sur le développement solidaire et l’ intérêt général « , « une politique de gauche qui lutte contre les injustices, pour le progrès social et une boussole qui pointe vers l’équité entre les hommes et entre territoires » dans les domaines de l’action économique défendus par Bernard Plano ou dans celui de l’éducation porté par Viviane Artigalas.

Longuement applaudie par un public debout, Carole Delga a elle aussi défendu le bilan de Martin Malvy et de la gauche au conseil régional, « un projet juste et ambitieux » et dit vouloir prolonger rapidement, cette action avec deux axes forts pour « une grande région qui compte en Europe » : l’excellence et la proximité. Et ainsi de décliner ses projets en faveur de la création de nouveaux lycées, l’accès au haut débit pour tous et partout ou la création de deux premières citées des start up dès les premiers mois de son mandat. 

Nouveauté dans ces annonces : la proposition d’un « Parlement de la Montagne« . Il s’agit pour Carole Delga d’un fait dominant pour cette nouvelle région qui bénéficie de la chaîne des Pyrénées « véritable boussole en France et en Europe« . Une proposition reprise par la tête de liste dans les Hautes Pyrénées Pascale Péraldi qui a rappelé, à Tarbes, « la présence majestueuse des Pyrénées ».

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *